Frodea an 431 AUC (convertir une date)

Vous n'êtes pas connecté (se connecter)

Documentation version 3

Territoire d'Islandsis

Rappel : Cette page a été rédigée par des joueurs du Territoire de Kiponie. En conséquence, il est possible que certaines informations soit erronées ou non mises à jour. Si vous remarquez une erreur ou un oubli, n'hésitez pas à modifier la partie correspondante.

1. Décret fondateur

Dernière édition : Brumea an 232 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Nous, Dirigeants du Chateau d'Islandsis, decrétons :

1) L'Instance Suprême a mis toute Sa Force Créatrice dans le dernier né de Ses Bienfaits, a savoir Islandsis. Que grâce lui soit rendue.

2) L'Instance Suprême a séparé son Oeuvre Ultime du reste de Ses Brouillons, afin qu'elle soit Indépendante. Islandsis contitue de fait un Territoire indépendant, nommé "Territoire d'Islandsis".

2. Décret législatif

Dernière édition : Brumea an 232 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Nous, Dirigeants du Territoire d'Islandsis, décrétons :

1) L'Instance Suprême a inspiré des Textes et Lois. Ces textes s'appliquent au Territoire d'Islandsis.

2) Toute mention de "Territoire de Kiponie" au sein de ces Textes et Lois est remplacée par la mention "Territoire d'Islandsis".

3) Le Territoire d'Islandsis se dote d'un Conseiller Juridique en charge de demander l'application de ces Textes et Lois sur l'ensemble du Territoire, tant en Kiponie voisine qu'en Islandsis.

3. Décret monétaire

Dernière édition : Brumea an 232 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Nous, Dirigeants du Territoire d'Islandsis, décrétons :

1) Le Kislon (abréviation k$) est la Monnaie officielle du Territoire d'Islandsis.

2) Seul le Kislon a court sur l'ensemble du Territoire d'Islandsis.

3) Le cours du Kislon est fixé a 1 Kislon pour 1 Kipon. La Fondation d'Etat est la garante de ce cours.

4. Décret juridique

Dernière édition : Brumea an 232 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Moi, Oxido, Régent de la Cité d'Islandsis et du Territoire d'Islandsis, par la Grâce de l'Instance Suprême, décrète que :

- Le Tribunal du Territoire siège en la Cité d'Islandsis, il est dirigé par le Prélat d'Islandsis.

- Le Prélat est nommé selon des modalités fixées par l'Agora, pour un mandat d'une durée de 56 kipo-ans.

- Ce Décret prend effet immédiatement.

Moi, Oxido, Régent de la Cité d'Islandsis et du Territoire d'Islandsis, par la Grâce de l'Instance Suprême, décrète que :

- Tout désordre, où qu'il soit, commis en présence du Prélat est punissable séance tenante à hauteur du préjudice subi.

- Ce Décret prend effet immédiatement.

5. Choix du Conseiller

Dernière édition : Eolia an 247 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

VALIDE PAR LES JUGES TERRITORIAUX

Décret concernant la désignation d'un conseiller.

la Cité d'Islandsis, par la voix de son autocrate et sous l’inspiration Instantélicienne, décrète ce Brumea an 157, en vertu de l’art. 8 du Principe Instantélicien que :

1 - Le Chef de cité peut nommer un kiponais de son choix pour le conseiller et le seconder, ou le remplacer si la situation s'y prête.
2 - Le critère de citoyenneté, de cité de résidence, de classe sociale et d'age, entre autres, ne peut être exigé au dit naufragé. Seule l'inéligibilité judiciaire est éliminatoire.
3 - Si cet individu n'est pas Islandsais, il lui est interdit d'entrer dans l'agora citéenne sous peine d'être envoyé au fond du port, ou pas, selon l'humeur des Insulaires.

Ce décret est applicable uniquement dans le cadre d'une cité placée sous le régime autocratique.

6. Décret sur l'esclavage

Dernière édition : Eolia an 247 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Décret condamnant l'esclavage en Islandsis.

En ce Prairial an 164, Nous, Citoyens d'Islandsis, décrétons par la voix de l'autocrate que l'esclavage ne peut être toléré sur Notre île.

Par esclavage, Nous entendons tout colon contraint de travailler pour le compte d'un autre colon dans des conditions indignes de lui et subissant des brimades ou d'autres formes de traitement dégradants.

Un colon surpris à pratiquer l'esclavage sur Notre terre s'expose à la colère du peuple, au fouettage à l'ortie fraîche et une interdiction de séjourner sur l'Isle après avoir été jeté à la mer.

En cas de récidive, il risquerait même de le regretter sérieusement.