Frodea an 431 AUC (convertir une date)

Vous n'êtes pas connecté (se connecter)

Documentation version 3

Cité de Gypsis

Rappel : Cette page a été rédigée par des joueurs du Territoire de Kiponie. En conséquence, il est possible que certaines informations soit erronées ou non mises à jour. Si vous remarquez une erreur ou un oubli, n'hésitez pas à modifier la partie correspondante.

1. Décret Frodea 181 - Durée du mandat du Juge Citéen

Dernière édition : Diona an 232 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

La cité de Gypsis, conformément à la volonté instantélicienne, et en vertu de l'art. 3 de la Justice, révisé en Messia de l'an 168, décrète ce qui suit :

Afin de mener à bien toute élection du Juge Citéen de Gypsis, la durée du mandat de ce dernier est fixée à 6 kipo-ans.

2. Décret Prairial an 308: Edit royal garantissant la démocratie

Dernière édition : Helia an 308 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Moi, Tika, reine de Gypsis, adopte cet édit royal conformément à l'article 8 du principe instantélicien, en prairial an 308 et applicable immédiatement.

Article 1

Tous les futurs édits royaux (équivalents aux décrets citéens) qui seront adoptés à Gypsis durant mon règne le seront uniquement après référendums citéens et avec une approbation des citoyens à la majorité absolue. ( + de 50 % de oui)

Article 2


D'une façon plus générale, toute décision concernant les affaires de la cité ne sera appliquée qu'après vote des citoyens et avec une approbation à la majorité absolue.

Article 3

Tout citoyen gypsote qui souhaite devenir édile de la cité pourra en faire la demande auprès de l'équipe édilique.
Cette demande déclenchera un référendum sur la fin de la monarchie et ce sont les citoyens gypsotes qui décideront (ou non) du retour des élections.

3. Décret Nevea an 360 : Loi locale contre la spéculation

Dernière édition : Frodea an 359 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

La cité de Gypsis, sous l’inspiration Instantélicienne, décrète en vertu de l’article 8 du Principe Instantélicien que :

Toute forme de Spéculation commerciale est rigoureusement interdite dans la cité de Gypsis.

Par Spéculation, nous entendons tout achat de marchandise(s) dans la cité de Gypsis dans le but de revendre cette marchandise ou une de même nature dans la même cité, à un prix supérieur, dans les six kipo-mois qui suivent l'achat.

Tout contrevenant se verra infliger une amende allant de 50 k$ à 50000 k$ selon l’ampleur de son crime et son âge, à la libre appréciation du Juge. En cas de récidive, la sentence devra être doublée, triplée ou quadruplée à volonté.

La cité de Gypsis, et n'importe quel kiponaise ou kiponais peut ainsi porter plainte en cas de spéculation constatée auprès de la Justice en portant les preuves du forfait au Tribunal.