Pluvea an 403 AUC (convertir une date)

Vous n'êtes pas connecté (se connecter)

Documentation version 3

AGORA de la Cité

Rappel : Cette page a été rédigée par des joueurs du Territoire de Kiponie. En conséquence, il est possible que certaines informations soit erronées ou non mises à jour. Si vous remarquez une erreur ou un oubli, n'hésitez pas à modifier la partie correspondante.

1. Composition et rôle

Dernière édition : Brumea an 382 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Les agoras citéennes sont apparues vers l'an 132
C’est elles qui géraient le déroulement des élections et la citoyenneté.
Composé de plusieurs membres, son rôle a été redéfini dans les années 260.
Puis, le temps passant, en Eolia de l’an 317, l’Agora devient l’affaire des citoyens.

Désormais, c’est la démocratie directe, c’est–à-dire que les citoyens votent sur l’ensemble des critères qui définissent comment on peut devenir citoyen et ceux concernant la vie dans la cité, et donc de la vie en Kiponie.

Ainsi, dès qu’un kiponais devient citoyen, il a accès à l’Agora où il pourra donner son avis

L’accès à l’Agora :
Pour les citoyens de la cité :



N.B. : dans le Bureau politique, les 2 liens Partis politiques et Groupes d’influence vont vers la liste des groupes et partis où tout un chacun peut adhérer, bien avant d’être citoyen, par ailleurs.

Pour l’Agora, 3 entrées donc,
A droite dans les Bureaux publics « Agora de la cité »
Au centre, d’abord au Bureau Politique « Chambre Agorienne »
Puis dans Information de la Chambre Agorienne : « Vous pouvez accéder au bureau de la chambre agorienne » (et où on n’envoie plus de pigeons…)

Une fois entré, le citoyen voit :



Suit la liste des questions « Sondages permanents » auxquelles tout citoyen peut répondre

1- Etant un vote permanent, on peut toujours changer son ancien vote pour le mettre en concordance avec le monde
2- Les votes des citoyens qui changent de citoyenneté sont immédiatement annulés pour le compte de cette cité
3- Les votes des citoyens qui partent en vacances sont annulés au bout de quelques kipo-années ; ils doivent donc revenir confirmer leur opinion en revotant.


Et à droite, la liste des Kiponais ayant la citoyenneté dans votre cité est affichée.
Il s’agit des citoyens hors vacances prolongées

Pour le citoyen d’une autre cité :



Et s’il va à la « Chambre agorienne »



Il ne voit pas la liste des citoyens



2. Fonctionnement

Dernière édition : Prairial an 317 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Voici, dans l’ordre, les questions sur lesquelles les citoyens sont invités à voter :

Sondages permanents


Choisissez le salaire de votre édile (k$):
Choisissez le salaire de votre adjoint (k$):
Choisissez le salaire du juge citéen (si existant) (k$):
Déterminez la durée du mandat Edilique (cité démocratique) (mois):
Déterminez la durée pour se présenter aux élections d'Edile (mois):
Déterminez la durée pour se présenter aux élections de juge (mois):
Déterminez la durée du vote Edilique (mois):
Déterminez la durée du vote de Juge (mois) :
Déterminez la durée du mandat de juge (mois):
Niveau minimum pour être citoyen :
Age minimum pour être citoyen :
Pour être citoyen : activité sur 7 mois kiponais > à (points):
Pour être citoyen : avoir +de X parcelle dans cette cité.
Pour être citoyen : avoir +de X% de vos parcelle dans cette cité.
Déterminer si un édile peut postuler comme Erudit.



I. CITOYENNETE

Le choix d’être citoyen est un acte volontaire auquel tout kiponais devrait aspirer.
Le seul moyen actuellement de perdre sa citoyenneté consiste à en demander une autre dans une autre cité.

Pour être citoyen, il faut, évidemment, remplir des conditions.

Le titre de citoyen donne le droit de voter aux élections édiliques et "jugeotales". C’est là que l’Agora, au travers des citoyens, intervient en décidant de la pertinence des demandes de citoyenneté. Pour cela elle doit fixer des critères.
Ce sont donc les votes des citoyens ‘actuels’ qui déterminent les conditions pour les futurs citoyens. Il est de l’intérêt de tous que les conditions ne soient pas ‘impossibles’ à atteindre.

Le candidat-citoyen demande sa citoyenneté l'Agora de la cité où il souhaite voter.

Il voit s’il remplit les conditions (voir diagramme au-dessus sur le changement de citoyenneté) avec les accords en vert et il lui suffit de cliquer !
C’est automatique et immédiat.
N.B. Si l'on change de citoyenneté, il faut attendre une reconnexion au Territoire pour que le changement s'opère au niveau de l'affichage sur la page de l'Agora de la cité et de la fiche d'identité.


II. ELECTIONS

Le déroulement des processus électoraux pour les édiles et les juges est automatisé.

L’Agora, au travers du vote de ses citoyens, détermine la durée de présentation des candidatures et celle du vote.
Tout citoyen peut se présenter à une élection mais il lui faut remplir quelques conditions supplémentaires quant à ses caractéristiques personnelles.
Il lui faut également afficher un programme !

Tout électeur a accès au bureau de vote de sa cité à partir de toutes les cités du territoire.

L’affichage des résultats est automatique, dès le changement de tour au soir du dernier jour de vote.
Ces résultats peuvent être consultés au bureau de vote.
Pour le juge, ça se passe au Tribunal :



Si à gauche, le citoyen est bien de passage à Gypsis, à droite est affiché le lien vers Eolis, sa cité d’origine.

III. AUTRES VOTES

Le citoyen a d’autres choix de vote :
D’abord le montant des salaires versés à l’édile, son adjoint éventuel, au juge (s’il y a)
Tout en sachant que, pour le moment, ces salaires sont versés par l’IS ; ce n’est pas pour autant qu’il faille en abuser !
Ensuite, il est demandé aux citoyens s’ils sont d’accord pour que leur édile, s’il est érudit (chercheur de matières premières diplômé) peut prendre l’emploi quand personne d’autre ne vient le prendre.
Etant donné que c’est l’édile qui détermine le salaire de cet emploi.