Pluvea an 403 AUC (convertir une date)

Vous n'êtes pas connecté (se connecter)

Documentation version 3

Un futur agité

Rappel : Cette page a été rédigée par des joueurs du Territoire de Kiponie. En conséquence, il est possible que certaines informations soit erronées ou non mises à jour. Si vous remarquez une erreur ou un oubli, n'hésitez pas à modifier la partie correspondante.

1. Chapitre I-La révolte Aârgonienne

Dernière édition : Prairial an 108 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

An 125 AUC


La plus grande révolte de l’histoire de la Kiponie éclate à Aârgoni. Plus de la moitié de la population(environ 1000 personnes) se révolte contre le gouvernement.

An 130 AUC


La révolte aboutit. Le peuple est au pouvoir. L’égalité sociale est prônée. Aucune différence matérielle n’existe.

An 145 AUC


Après 10 ans de régime stable, la cité tombe dans le totalitarisme. Les principaux dirigeants de la cité prennent le pouvoir et instaurent la pire autocratie jamais connue. Personne ne peut avoir la moindre personnalité, le journalisme est chassé, les livres, détruits.

An 147 AUC


Le journalisme est officiellement interdit en Frimaire 147. Se forme alors le Parti Culturel(PC) qui veulent défendre les quelques restes du culture et de civilité. Il deviendra rapidement un grand opposant au pouvoir.

An 150 AUC


L’avis politique est interdit et tout les partis se dissoudent mis à part le PC qui devient chassé à mort.

An 155 AUC


La cité d’Aârgoni déclare officiellement la guerre à sa voisine, Eolis. Eolis n’est pas mieux quel que soit le domaine mais Aârgoni avait une toute puissance militaire incontestable. Piethra s’allia rapidement à Aârgoni afin d’éviter les problèmes de voisinage.

An 157 AUC


Toute la Kiponie est désormais sous la dictature. Mis à part, peut-être, une cité.
Gaâlen. Là-bas, l’équitabilité est prônée, l’entraide soutenue, le journalisme financé, l’économie stable. Le gouvernement démocratique. Le Parti Culturel(qui était désormais plus un parti de lutte démocratique) installa son siège à Gaâlen.

2. Chapitre II-La fin d'une ère

Dernière édition : Diona an 106 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Précision de l'auteur:
J'ai commencé la série à Aârgoni dans le cadre d'un concours d'écriture, ne soyez donc pas étonné si la suite de l'histoire sort de la cité.

An 160 AUC

La guerre entre Aârgoni et Eolis tourne mal. Les cités perdent tout intérêt économique. Le totalitarisme prend de plus en plus de place. Il est désormais interdit sous peine de mort de quitter ces deux cités, ceci afin d'éviter toute migration. Toute personne de 1 à 75 kipo-an doit s'engager dans l'armée.
An 165 AUC

Les deux cités signent un traité de paix. La situation économique progresse un peu.
Pendant ce temps-là, Kipie, la capitale, ainsi que Lapiaz, son officiellement déclarées autocrates. Le journalisme est officiellement interdit. Le choix politique est interdit.
An 167 AUC

Déclarée comme l'année noire de l'histoire du territoire.
Karst, Kipie, Lapiaz, Pyrrit, et Koryndon s'allient ensemble afin de former la Ligue Autoritaire(LA). Ils se déclarent tous autocratiques. Le journalisme est interdit. Aucun vote , aucun parti politique.
Aârgoni prend un grand essor. La situation économique s'améliore grâce à 3 dieux vivants financiers, Kliim, Jrin et Darfast. Ils fond des dons inimaginable à la cité. Tous les jeunes colons se dirigent vers la cité.
An 170 AUC

Gypsis et Gaâlen s'allient et forment la Ligue Libertaire(LL). Elle rétablit les valeurs de la démocratie Kiponaise. Le journalisme et la culture sont financés. Le Parti Culturel prend le pouvoir dans les deux cités et envoient une ambassade à Aârgoni.
An 172 AUC

La LL et la LA se déclarent officiellement la guerre. La LA interdit la venue de toute personne venant des cités de la LL. La LL, elle, laisse le libre passage dans ses cités. Aârgoni reste neutre. La LA ne peut pas, à contrecœur, interdire la sortie des personnes de la LA à cause de leur charte.
An 175 AUC

Aârgoni étant la première puissance du territoire, elle déclare officiellement la guerre à la LA.
La LA augmente la liberté de chaque cité.
En rouge, la LA(Ligue Autocratique).
En vert , la LL(Ligue Libertaire).
En bleu, Aârgoni
Une carte pour illustrer la situation politique:

Comme vous pouvez le remarquer, la seule cité d'Aârgoni domine un vaste territoire.
Un plan des armées:

3. Chapitre III-Guerre totale

Dernière édition : Nevea an 116 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

An 177 AUC

4. Partie sans titre

Dernière édition : Diona an 106 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Cette partie n'a pas encore été rédigée.

5. Partie sans titre

Dernière édition : Diona an 106 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Cette partie n'a pas encore été rédigée.

6. Partie sans titre

Dernière édition : Diona an 106 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Cette partie n'a pas encore été rédigée.

7. Partie sans titre

Dernière édition : Diona an 106 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Cette partie n'a pas encore été rédigée.

8. Partie sans titre

Dernière édition : Diona an 106 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Cette partie n'a pas encore été rédigée.

9. Partie sans titre

Dernière édition : Diona an 106 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Cette partie n'a pas encore été rédigée.

10. Partie sans titre

Dernière édition : Diona an 106 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Cette partie n'a pas encore été rédigée.