Nevea an 417 AUC (convertir une date)

Vous n'êtes pas connecté (se connecter)

Documentation version 3

Mémorial en l'honneur de Tchuba

Rappel : Cette page a été rédigée par des joueurs du Territoire de Kiponie. En conséquence, il est possible que certaines informations soit erronées ou non mises à jour. Si vous remarquez une erreur ou un oubli, n'hésitez pas à modifier la partie correspondante.

1. Partie sans titre

Dernière édition : Helia an 78 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie



A quitté la Kiponie en Thermidor an 56 AUC.

Laissez un message à la mémoire de Tchuba.

* * *


Message de Bibitricotin (Fructidor an 56 AUC) :

Peut-être l'avez-vous croisé, au détour d'une rue sur la Grand' Place du Territoire, ce petit homme à la tignasse brune, transbahutant avec lui ce curieux objet qu'il appelait "crayon" et avec lequel il disait pouvoir écrire! On peut dire qu'il ne manquait pas d'humour! Comme si on pouvait écrire avec autre chose qu'une plume de pigeon trempée dans de l'encre de seiche!

Les Koryndois se souviendront longtemps du 1er Président de leur Assemblée Populaire! Les membres de l'Association des Journalistes ont eu le bonheur de le côtoyer. Les Tribunaux résonnent encore de ses tirades d'avocat renommé, comme celle-ci entendue au cours du procès des avocats au Tribunal Instantélicien de Gypsis : "L'avoué attendrit les âmes comme le boucher la viande!" ; ou encore celle-là, prononcée lors d'une audience à l'ancien Tribunal de Kiponie, à l'annonce de l'envoi de pigeons de convocation : "J'apprends avec non moins de déplaisir que les pigeons sont conservés dans une boîte! L'opercule est-il percé de petits trous pour favoriser la respiration des volatiles? Ne s'agit-il pas d'un récipient hermétique?". Toujours prêt à combattre l'injustice, ne fut-ce pour quelques pigeons, et pourtant, le CIS en avait fait son Rédempteur!

Plutôt chétif, il désespérait de plaire à l'une des Kiponaises les plus courtisées de l‘époque, jusqu'au jour où il s'exclama : "J'ai gagné un match d'un truc où on s'bat ! Ça y est je suis le plus fort, je sens que des muscles me poussent ! L..(1) va m'adorer...".

On ne peut pas dire non plus que c'était le Kiponais le plus courageux qui soit. Ceux qui étaient présents au manoir du juge Alex pendant les temps obscurs où le Président et les deux Sacrés-Terres d'alors avaient disparu, ont pu le constater. Notre ami était arrivé effrayé par un pigeon reçu d'une amie anonyme, hurlant à qui voulait bien l'entendre : "Pitié, pitié, je demande l'asile, j'ai reçu une missive qui m'a fait l'effet d'un missile(2)! On voudrait s'en prendre à moi! A moi! Moi, qui représente rien... On m'a dit de me rendre ici, pas les méchants, une amie qui me veut du bien. Est-ce que je peux me réfugier, une toute petite place, juste un placard? Bouhouh, ouvrez, j'ai trop peur, on veut m'enlever, m'assassiner!", prêt à se délester de toute sa fortune bien que sa devise fut "j'aime la galette, gagner de l'argent et emmener danser les filles". Mais il n'a pas hésité un instant pourtant, à s'engager chez les mercenaires bénévoles pour participer aux recherches, même s'il avait fini par se terrer dans les fourrés épais de la forêt de Kipie!

Et que dire de sa dernière folie? Partir à la recherche des sources du Cinabr monté sur deux poutres issues de la démolition de son château! Nombreux sont ceux qui ont tenté de l'en dissuader, tant la pensée de perdre un ami fidèle les peinait.

Sa voix à l'accent si particulier, ne résonnera plus dans nos salles d'audience. On n'entendra plus ses pas décidés dans les couloirs de l'Assemblée Populaire de Koryndon pas plus qu'à l'Association des Journalistes ou à la Grand'Agora. Les gredins n'ont plus qu'à bien se tenir, le plus populaire des avocats du Territoire n'est plus là pour leur éviter la pendouillaison. Le CIS devra repartir en quête d'un nouveau Rédempteur.

La Kiponie pleure l'un des siens, le drapeau territorial est en berne, les Kiponaises sont inconsolables et les hommes, eux, trinquent en sa mémoire.

Notre ami Tchuba nous a quitté hier soir, il s'en est allé, bien au-delà de nos frontières et des sources du Cinabr, dans un monde où peut-être il aura la chance de croiser la Licorne Sacrée, pour nous revenir un jour, qui sait!

(1) Nous tiendrons sous silence le nom de la demoiselle, celle-ci étant fiancée aujourd'hui.
(2) Une sorte de licorne volante.

* * *


Alex (Floréal an 58 AUC (10h58)) :

Tu as été un avocat exemplaire et que j'aurais aimé avoir à chacun des procès auxquels j'ai assistais. C'étaient les seules affaires où l'on s'amusait réellement. Continue de marcher, ne t'arrête pas et ne perds surtout pas ton crayon...

* * *


oxido, Prairial an 58 AUC (02h25) :

toi mon avocat préféré que j'aimé bien pour tout ce que tu as fais pour moi (même si on a jamais pu reussir une affaire ensemble smiley ) je voulais que tu reste et que tu continu a être dans ma sala...euh je voulais dire êtrte mon avocat meme en tant qu'amistu reste toujours gravé dans mon cerveau (mon coeur est réservé a mon amour smiley )
bon voyage dans les profondeur de la terre et que tu reste fidele a toi meme malgrès l'endroti ou tu te trouve

* * *


Imperator, Thermidor an 60 AUC (14h32) :

Une seule question demeure à ton sujet ... Pourquoi nous avoir quitté aussi vite ?