Florea an 457 AUC (convertir une date)

Vous n'êtes pas connecté (se connecter)

Documentation version 3

VI. La cité

Rappel : Cette page a été rédigée par des joueurs du Territoire de Kiponie. En conséquence, il est possible que certaines informations soit erronées ou non mises à jour. Si vous remarquez une erreur ou un oubli, n'hésitez pas à modifier la partie correspondante.

1. Centre de la cité

Dernière édition : Vertumna an 446 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Le centre de la cité est le cœur administratif, politique et économique de votre cité. C'est donc un endroit très important. Pour y accéder, plusieurs façon, mais voici les deux principales : une passant par les chemins de traverse (flèche rouge, rectangle rouge) et l'autre par le menu vertical de droite (carré rouge).




2. Place du village : sondage permanent, manifestations et révoltes

Dernière édition : Vertumna an 439 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Quelle que soit la cité ou vous vous trouvez, vous verrez une liste vertical à gauche qui résume les différentes allées de la cité.
Pour mieux vous rendre compte de ce qu'il se trouve sur ces différents chemins, promenez vous ! Rien ne vaut mieux que de tester par soi même.
Le plan n'est pas interactif, il n'est pas possible de s'en servir pour se promener dans la cité.



Les trois choses essentielles à retenir sur le centre de la cité, c'est l'accès à la carte de la cité, au sondage sur la politique menée par le chef de la cité et enfin les manifestations et révoltes.

A quoi sert le sondage permanent sur le chef de la cité ?

Vous pouvez votez au sondage permanent organisé dans une cité sur la politique menée par le chef de cité si vous êtes citoyen de la cité ou si vous possédez au moins 60% de vos parcelles dans la cité. Il vous permet de vous exprimer sur la politique menée par le chef de la cité.

VOTEZ OUI si vous approuvez sa politique : Le taux de soutien au chef de la cité progresse.
VOTEZ NON si vous désapprouvez sa politique : Le taux de soutien au chef de la cité diminue.

Le vote reste valide 30 mois kiponais, au-delà il s'efface automatiquement. Vous pouvez à tout moment changer votre vote ou le renouveler.

Ce taux de soutien va influencer le taux de troubles dans une cité qui lui-même affecte la réussite ou non des manifestations et révoltes.

A quoi servent les manifestations et les révoltes ?



En cas de désaccord avec une décision prise par le chef d'une cité, il est possible de manifester son mécontentement. Pour cela, il faut organiser une manifestation en utilisant l'option "juste pour râler", il en coûtera un point de prestige et une journée de travail. Il faut préciser ses revendications, veuillez à être bref et explicite, ce texte sera publié au kiposcripteur et donc visible de tous les kiponais. La manifestation débutera dans 3 à 6 mois kiponais après votre déclaration selon votre choix.

En cas de désaccord vraiment profond avec la politique menée par le chef d'une cité, il est possible de tenter de le destituer. Pour cela, il faut organiser une révolte en utilisant l'option "destitution édile", il en coûtera cinq points de prestige et une journée de travail. A nouveau, il faut préciser les raisons de votre démarche et la date de début de la révolte.



Le mois kiponais de la manifestation/révolte : tous les kiponais présents dans la cité sont prévenus du début de la manifestation/révolte par le conseiller administratif et ceux qui le souhaitent peuvent la rejoindre pour manifester (y compris l'organisateur), voir option "suivre". Le chef de cité peut de son côté proposer des postes de gardes pour mater la manifestation/révolte. Les citoyens qui désirent soutenir le chef de cité peuvent donc pourvoir ces postes. Que ce soit en tant que manifestant/révolté ou garde, cela vous occupera pour le mois kiponais entier (une journée de travail).



L'issu de la manifestation/révolte est annoncée le mois kiponais suivant sur la place des manifestations. La réussite ou l'échec dépendent des critères principaux suivants :
-Type de mécontentement (manifestation ou révolte)
-Régime politique de la cité (démocratie, monarchie)
-Nombre de mécontents
-Nombre de gardes
-Taux de troubles



Les facteurs exacts de la réussite ou de l'échec d'une manifestation/révolte ne sont pas biens connus, mais il est au minimum nécessaire que le nombre de mécontents dépasse le nombre de gardes.
En cas de réussite d'une manifestation, il ne se passe rien, mais vous avez montré votre pouvoir de mobilisation pour une éventuelle révolte.
En cas de réussite d'une révolte, le chef de cité est destitué sur-le-champ, la cité est en anarchie le temps que le processus électoral reprenne son cours.

3. Château édilique : la citoyenneté, l'édile

Dernière édition : Vertumna an 446 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Accès : dans le menu à droite, Votre Cité, puis à gauche Château édilique



En poussant la porte d'entrée du château édilique, vous entrerez directement dans le cabinet politique. Ici vous trouverez plusieurs panneaux :
Un panneau qui vous indique le nom de l'édile et de l'adjoint (au cas où il y en a un) de la cité dans laquelle vous vous situez ainsi que la direction à suivre pour trouver les différents partis politiques et groupes d’influences.

Qu'est-ce que la citoyenneté ? A quoi ça sert d'être citoyen ?

Un autre panneau intitulé "information de la Chambre Agorienne" est présent. Celui-ci vous informe de votre statut de citoyen. Ce statut détermine le lieu où l'on peut voter, candidater, payer l'impôt sur le score et permet d'obtenir le droit d’acheter des parcelles constructibles.

Dans le cas où vous ne seriez pas citoyen de la cité où vous vous trouvez, vous avez la possibilité de faire une demande. Les conditions d’obtention de la citoyenneté sont résumées sous forme d'un tableau sur la base des décisions de l'agora de la cité. Lorsque vous respectez un critère, une icône verte est affichée. A l'inverse, en cas de non respect d'un critère, une icône rouge apparaît. A noter qu'on ne peut être citoyen que dans une seule cité à la fois et qu'il faut qu'une durée de 15 mois kiponais s'écoulent entre deux changement de citoyenneté.



C'est à partir de ce cabinet politique que vous pourrez accéder au bureau de vote de la cité (élections édiliques).

Les élections citéennes ont lieu à des intervalles réguliers en fonction des décisions de l'agora de chaque cité. Hors période électorale, seul le résultat de la dernière élection est disponible.




A quoi sert l'édile de la cité ? Comment puis-je être candidat ?

L'édile est le chef d'une cité, il détermine notamment à l'aide de nombreux instruments la politique économique et sociale de la cité. Il a un rôle clef dans la vie de la cité. Pour devenir édile, il faut être candidat à l'élection édilique de votre cité et la remporter.

Un guide vert utile pour les édiles : Le château édilique.

4. Tribunal : les procès, le juge

Dernière édition : Diona an 453 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Pour accéder à la chambre de la justice, il faut vous rendre dans votre cité, puis au château édilique.



Ici vous trouverez des panneaux résumant les affaires en cours dans le tribunal de votre cité si celle-ci est dotée d'un tribunal. Vous pourrez accéder au bureau des plaintes, visiter le tribunal et accédez aux résultats des dernières élections jugeotales au bureau de vote.


A quoi sert le tribunal de la cité ? Comment puis-je déposer plainte ?


Le tribunal est le lieu où se tient les procès ou les enquêtes judiciaires. C'est aussi là que vous pouvez déposer plainte si vous avez victime d'une injustice ou que vous avez été témoin d'une infraction aux lois kiponaises.

A quoi sert le juge de la cité ? Comment puis-je être candidat ?


Le juge d'une cité est celui qui rend la justice au tribunal local. Il recueil les plaintes de ses concitoyens, les traite, ouvre éventuellement un procès et rend un verdict. Il peut aussi mener des enquêtes s'il a des suspicions d'infraction. Pour être candidat, il faut se présenter aux élections jugeotales de la cité.

Un guide vert utile pour les juges : je suis juge, comment faire ?

5. Les élections citéennes : édiliques, jugeotales

Dernière édition : Galla an 447 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Comment être candidat à une élection édilique ou jugeotale ?

Pour devenir édile, il faut être candidat à l'élection édilique. Pour devenir juge, il faut être candidat à l'élection jugeotale. A l'exception du nom et des conditions minimales pour être candidat, le processus électoral est le même dans les deux cas.

La période électorale s'ouvre avec la phase de dépôt des candidatures. Le conseiller administratif prévient les citoyens de la cité qu'ils peuvent se présenter à une élection citéenne et précise pour quelle fonction.



Pour être candidat :
-A l'élection édilique, vous devez être citoyen de la cité, être présent dans la cité, avoir au moins 20 points d'habits, 7 pts de prestance, de dextérité, d'intelligence, de logique et 10 points de dépendance.
-A l'élection jugeotale, vous devez être citoyen de la cité, être présent dans la cité, avoir au moins 50 points d'habits, 12 pts de prestance, 50 points de dextérité, 25 points d'intelligence, de logique et 20 points de dépendance.

Si vous êtes affilié à un parti, son nom apparaît dans l'encadré rouge et sera rappelée dans votre candidature et dans les résultats électoraux. Il est obligatoire de déposer un programme pertinent (un simple "votez pour moi !" est à proscrire !). A noter que vous pouvez poser et modifier autant de fois que vous le souhaitez votre programme pendant cette phase de dépôt des candidatures dont la durée est fixée par l'agora de la cité. Il suffit de suivre la flèche rouge.

Lorsqu'une candidature est dûment déposée, elle apparaît sous le second panneau "Cité électorale". Tout le monde peut à ce moment la consulter les candidatures et les programmes déposés en suivant "voir le programme avant de voter" (à noter que vous ne pouvez pas voter à ce stade, mais seulement voir le programme).

La période de dépôt des candidatures coïncide aussi avec la période de débats et d'échanges électoraux. Il ne faut pas hésiter à mener campagne en rencontrant les habitants de la cité présents dans les forums des groupes et notamment les assemblées citéennes.



Comment voter à une élection édilique ou jugeotale ?

Lors de la phase de vote, le conseiller administratif prévient les citoyens de la cité qu'ils peuvent se rendre aux urnes et voter pour l'élection citéenne en cours.



En vous rendant au bureau de vote, vous pouvez voir la liste définitive des candidats à l'élection. Avant de pouvoir glisser votre bulletin dans l'urne pour un candidat, vous êtes obligé de voir son programme ("voir la programme avant de voter" ). Le parti politique du candidat est rappelé à la suite du nom. Si aucun candidat ne vous convient, vous pouvez choisir le vote blanc de la même manière.



Si vous choisissez un candidat, vous verrez son programme et vous pourrez alors confirmer votre en votant pour ce candidat (flèche rouge) ou aller voir le programme d'un autre candidat ("voir le programme avant de voter" ). Une fois votre vote réalisé, vous ne pouvez plus le changer. Vous accèderez aux résultats provisoires de l'élection. Il est interdit de les divulguer avant la fin du scrutin.

6. Le bureau des terres (achat de parcelles et foire à l'atelier))

Dernière édition : Messia an 321 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie

Accès : dans le menu à droite, Votre Cité, puis à gauche Château Edilique, puis Bureau des Terres

C'est ici que vous pouvez acheter de nouvelles parcelles mais il n'est possible d'en acquérir que s'il en reste de libre dans la cité ! Le prix de base pour les parcelles est fixé de la façon suivante :

- Prairie : 2000 k$
- Champ : 1500 k$
- Parcelle constructible : 2000 k$

Sur ce montant, l'IS applique un pourcentage social.

Le château édilique peut également appliquer un autre taux (calculé après celui du gouvernement), selon le désir de l'édile. Ce taux est le même quel que soit le nombre de parcelles. En résumé, dans le bureau des terres, "% social : x %" correspond au taux appliqué par l'IS, "Cité : y %" correspond à celui appliqué par le château édilique.


Exemple : % social = 10% ; % de la cité = -15 %
=> Une prairie coûtera : 2000 + 10% = 2200 k$ => 2200 - 15 % = 1870 k$ (ou 2000 x 1,10 = 2200 ; 2200 x 0,85 = 1870 k$)


Choisissez un champ, une prairie ou une parcelle constructible (pour un atelier), en n'oubliant pas que c'est votre classe sociale qui détermine votre nombre de parcelles total et leur type (plus d'infos).

Le bureau des terres permet également d'acheter des parcelles. Vous verrez en effet la foire à l'atelier de la ville où vous vous situez. Vous pourrez voir le type d'atelier, l'usure de celui-ci, le propriétaire et le prix de vente.

Il est impossible d'acheter une parcelle dans une cité anarchique (sauf celles mises en vente par les joueurs)

7. La cuisine du château et le dispensaire

Dernière édition : Frodea an 384 AUC
Versions précédentes - Modifier la partie



Accès : dans le menu à droite, Votre Cité, puis à gauche Dispensaire (ou sur la page de la cuisine, onglet Quémander du pain)

La cuisine du château est un endroit où l'on va si l'on n'a pas d'argent et que l'on est dans l'incapacité de se nourrir. Le château édilique peut vous accorder un repas chaud si vous avez mangé pour moins de 5 points de nourriture et si vous possédez moins d'une centaine de kipons.
Si vous êtes très malade (moins de 75 de santé), allez au

plutôt qu'à la cuisine du château, ça vous prendra votre journée mais vos points de santé remonteront grâce à la consommation de plantes médicinales. S'il n'y a pas de plantes médicinales en libre service au dispensaire, il faut envoyer un pigeon à l'Edile de la cité.

En fait, et même si vous allez au dispensaire (car remplissant les conditions), il est préférable de contacter le château Edilique de la cité où vous êtes, directement l'Edile ou son Adjoint.
Suivant la situation, le Ched peut vous conseiller une solution mieux adaptée.

Pour la Santé, sachez qu’il ne faut pas abuser de la consommation de plantes médicinales achetées sur le marché, contrairement au lichen.