La Gargote des flibustiers

Recherba
Vieux naufragé
Vieux naufragé
Messages : 729
Inscription : jeu. 7 févr. 2019 10:10
Habite la cité : Islandsis

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Recherba »


Oh, Alida, je m'excuse, je ne t'avais point vue. Honte sur moi :(
Oui, la vie dans la belle Islandsis se poursuit; quelques jeunes naufragés s'accrochent.
Peut-être viendront-ils fréquenter la Gargote ?
Mais laissons-les s'installer, petit à petit...

Après ces quelques mots, Recherba nettoya un peu les lieux, et débuta l'inventaire des boissons et mets manquants...
Arrivée sur le Territoire en Brumea, an 407.
Edile d'Islandsis: de Prairial, an 415 à Florea, an 430. Puis de Prairial, an 442 à Florea, an 448.
D'Hélia, an 454 à Frodea 462. De Pluvea, an 467, à Prairial, an 474. D'Hélia, an 489 à ... ?
Pythéas
Vieux naufragé
Vieux naufragé
Messages : 512
Inscription : dim. 25 août 2013 10:08
Localisation : Naoned
Contact :

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Pythéas »

Au milie de la nuit, une ombre s'avance d'un pas hésitant pour ne pas dire chancelant dans les rues d'Islandsis.
Les recommandations de sa chère louve lui tiennent compagnie.

Doucement, un pas après l'autre, sans être retenu par la toile d'araignée qui me reliait à ma couche.
Ne pas présumer de ses forces, le séjour alité a été bien long.
Faire des petites pauses pour reprendre son souffle, sans toute cette tuyauterie.
Profiter de chaque halte pour se repaître du cher paysage d'Islandsis, bien plus agréable que les murs blancs de ces derniers mois.
Humer l'air marin, de bien meilleure qualité que celui respiré tout ce temps passés au loin.
Jeter seulement un coup d'œil vers les enclos, les muscles ont trop fondus.

C'est un loup un peu désorienté qui se présente à la porte de la gargote.
Il a du mal à reconnaître les lieux, à retrouver ses marques.
Tout semble avoir changé et pourtant...
Et pourtant c'est bien la même île.
C'est bien les mêmes mouettes, ou du moins leur famille.
C'est bien le même chemin.
C'est bien la même gargote.
C'est bien la même porte qu'il a si souvent poussé.
Le loup reste là, devant ce passage vers son passé.
Il tends une patte décharnée vers la poignée.
Ouvre doucement l'huis.
S'avance jusqu'au milieu de la grande salle

Mon dieu, que de poussière!
Depuis combien de temps ces lieux sont-ils désertés?
Là, dans cet angle près de la cheminée, on dirait mon fauteuil?


Pythéas se traine vers le fauteuil et s'y laisse tomber.

Je vais un peu reprendre mon souffle avant d'aller voir s'il reste un cruchon de Bam'blue au comptoir.
En tout cas le Loup 2, le crabe 0! :winner1:
En attendant, je vais faire un petit somme tiens.

Je ne râle pas.
Je m'exprime!
Recherba
Vieux naufragé
Vieux naufragé
Messages : 729
Inscription : jeu. 7 févr. 2019 10:10
Habite la cité : Islandsis

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Recherba »


Un peu penaud, Recherba quitta une excellente auberge de la Cité, puis se dirigea vers la Gargote. Oubliant le temps passé, il s'était tout de même aperçu qu'il ne s'y était point rendu depuis 2 ou 3 kipo-ans. Honte sur lui !

Sur le sentier en terre, des traces de pas, étranges, mais rappelant un souvenir...Intrigué, le colon poursuit sa marche, et observe un curieux manège aux enclos, dans lesquels de dodus moutons et autres bestioles se nourrissent d'excellents produits pour leur croissance. Un petit tour près de ces lieux, pas de signes apparents, si ce n'est une petite agitation, assez rare. Bizarre, bizarre...

Décidant de poursuivre sa quête, Recherba coupa au plus court pour rejoindre la Gargote des Flibustiers.
Soudain, sa mouette fétiche s'approcha de lui, murmura à son oreille droite, et l'Edile du abandonner sa visite pour une affaire urgente au Château Edilique. Qu'a-t-il donc bien pu se passer encore dans la tranquille Islandsis ?
Se retournant vers la Gargote, il crût observer une chandelle vacillante, et se promit de revenir rapidement...
Arrivée sur le Territoire en Brumea, an 407.
Edile d'Islandsis: de Prairial, an 415 à Florea, an 430. Puis de Prairial, an 442 à Florea, an 448.
D'Hélia, an 454 à Frodea 462. De Pluvea, an 467, à Prairial, an 474. D'Hélia, an 489 à ... ?
Pythéas
Vieux naufragé
Vieux naufragé
Messages : 512
Inscription : dim. 25 août 2013 10:08
Localisation : Naoned
Contact :

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Pythéas »

Au bout d'un long moment, le loup s'est levé. Combien de temps a-t-il dormi?
En tout cas il fait jour maintenant, mais la taverne est toujours déserte.
Et le chemin à sa tanière est long.
Et puis il se sent bien ici, avec le souvenir de joyeuses discussions autour de pichets vite vidés.

Alors il file vers le placard pour y prendre un balai et une pelle et petit à petit, il nettoie la grande salle, passe un chiffon humide sur le comptoir (C'est quoi ces trois cercles là?) et contemple les files de flacons sur les étagères où un pichet de Bam'blue semble lui tendre les bras.

Une fois un semblant de ménage effectué, le convalescent retourne s'assoir sur le banc au soleil pour siroter sa boisson favorite. :siffle:

Phébus a poursuivi sa route dans le ciel et il est bientôt l'heure de manger.
Mais le marché est si loin et si la boisson est un excellent médicament, elle ne cale pas sa faim de ... loup, bien sûr.
Retour vers le comptoir. Il ouvre un à un les placards et fini par trouver un civet de marcassin en bocal.

Pour 4 personnes a-t-il lu sur l'étiquette.Bon, cela devrait suffire pour commencer ;-)

Dans un autre endroit, il trouve une boule de pain bis qui semble l'avoir attendu bien longtemps... :-/
Le contenu dudit bocal est vite transvasé dans une casserole, un bon feu est allumé dans la cheminée et rapidement une délicieuse odeur vient lui chatouiller les narines.
Un couteau, le verre et la bouteille, la casserole et le pain sont vite déposés sur la table installée à l'extérieur.
'suis resté trop longtemps enfermé pour ne pas profiter de l'occasion de prendre un bon bol d'air. :miam:
Le pain est découpé en tranchoirs et les morceaux de civet sont présenté dessus. La sauce imbibe peu à peu le pain et notre ami se rempli la panse, ne laissant pas une miette pour les mouettes qui tournoient tout autour de lui :vampire: .
Spoiler: Afficher
Vous appelez ça une mouette vous? Elles ont bien changé depuis mon départ!!!


Pythéas reste là, dehors, à attendre le passage de quelqu'un. Ami ou inconnu, qu'importe, il aimerait avoir des nouvelles de la Belle Île, des Provinces Maritimes, du Territoire.
Mais le temps passe et le soir commence à réduire la luminosité.
Il fait un peu frais maintenant, je ferais mieux de rentrer.

Après avoir enfin rentré les reliefs de son repas et lavé la vaisselle, Pythéas a rallumé le feu et placé une chandelle devant la fenêtre. Il s'installe à nouveau au fond de son fauteuil préféré les pattes tournées vers la cheminée. La chaleur aidant, le vieux loup s'est endormi.
Le retour en son pays lui fait du bien.
Et son rêve favori est même venu l'accueillir en son premier sommeil :
Un mouton.
Deux moutons.
Trois moutons....


Au dehors il fait nuit noire.

...Six moutons.
Sept moutons...


Le temps s'écoule doucement.

...Neuf moutons.
Dix moutons...


Comme un bruit familier à ses oreilles est parvenu jusqu'à son subconscient.

... Quinze moutons.
Seize moutons.
Un Recherba.
Dix-Sept mou....

Hien?
Un quoi?

Pythéas s'est réveillé en sursaut.
Se redressant sur le fauteuil, l'oreille aux aguets, il cherche à comprendre ce qui l'a tiré de son sommeil au mitan de la nuit. Mais il a beau scruter l'obscurité, il ne voit rien ni n'entend un quelconque bruit.
Deux heures passé du matin?
C'est pas une heure normale pour venir par ici. Mais quel drôle de rêve quand même

Et sur ces paroles le numéroteur de mouton ferme les yeux et reprend rapidement sa comptabilité.
Je ne râle pas.
Je m'exprime!
Recherba
Vieux naufragé
Vieux naufragé
Messages : 729
Inscription : jeu. 7 févr. 2019 10:10
Habite la cité : Islandsis

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Recherba »


Depuis plusieurs kipo-mois, Recherba était intrigué par des faits inhabituels dans la tranquille Islandsis.
Rien de grave, rien d'affolant, mais des signes évidents, de changements peut-être...
Un atelier réparé correctement, et assez vite, décida le colon à se rendre à la Gargote. N'ayant rien trouvé d'étrange au Ch'Ed, dans les champs, prairie ou bambouseraie, Recherba avança d'un pas décidé. La porte ouverte, il fouilla sommairement la Gargote des Flibustiers.


Oui, oui, c'est évident. Un habitant du Territoire est venu, il y a peu. Mais qui donc ?
Alida ou Dame Tika ? Impossible, l'odeur de leur doux parfum agrémenterait les lieux...
Le Juge Zeldris ? Non, sa collection de maillets, derrière la vitrine et suspendue près de la porte d'entrée, est toujours rangée dans le même sens; il a la manie de les intervertir lorsqu'il vient...
Un peu de nourriture manque, ainsi que du Bam'Blue, mais ce visiteur mystérieux est remarquable: un bon ménage est effectué, et les traces de cercles de pots de cervoises sur le comptoir sont nettoyées.
Bien étrange...


Une mouette se posa sur le comptoir; Recherba avait laissé la porte entre-baillée. La sentinelle claqua du bec rapidement, obligeant l'enquêteur à retourner au Ch'Ed...
Arrivée sur le Territoire en Brumea, an 407.
Edile d'Islandsis: de Prairial, an 415 à Florea, an 430. Puis de Prairial, an 442 à Florea, an 448.
D'Hélia, an 454 à Frodea 462. De Pluvea, an 467, à Prairial, an 474. D'Hélia, an 489 à ... ?
Alida
Naufragé fossile
Naufragé fossile
Messages : 2754
Inscription : sam. 21 janv. 2012 11:22
Habite la cité : Aârgoni
Localisation : A côté des champs et prairies

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Alida »

Alida n'en croit pas ses yeux en allant inspecter ( c'était le moment, depuis le temps ...) son champ en friche.

Mais.. mais ... qui laisse la porte de la gargote ouverte et encore au milieu de la nuit.
Elle y entre et pense aller souffler la chandelle qui semble avoir été oubliée.
Dans le fauteuil vers la cheminée elle voit une ombre .... elle se penche....


Ce n'est pas vrai! Un revenant!
Mais il a l'air fatigué, je vais le laisser dormir.
elle sort sur la pointe des pieds et va réveiller le juge Zeldris, qui a attendu avec impatience le retour de ce " revenant". Il sera sûrement content.
Edile d'Eolis: dès l'an 241 jusqu' à Gaïllâa an 277. ( avec des petites pauses pour laisser la place aux autres )
Edile ou Adjoint dans l'île d'Islandsis pendant plusieurs kipoannées
Adjoint et Edile à Aargoni afin d'éviter l'anarchie à cette petite cité.

La Kiponie = un Art de vivre.
Zeldris
Naufragé
Naufragé
Messages : 93
Inscription : mer. 29 avr. 2020 20:26

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Zeldris »

Zeldris s'avança vers la Gargote qu'il a quelque peu délaissée, préférant une retraite au calme pour étudier. Soudain, il vit un peu d'animation en ces lieux pourtant calmes depuis un temps. Il entra et regarda et vit un loup.

MON DIEU, UN REVENANT? Notre cher Pytheas est revenu, quel plaisir ! :ghee:

Après avoir parlé à vives voix, Zeldris se rendit compte que le bon vieux loup dormait

Ah zut :rouge:

Il se tut avant de saluer les autres personnes présentes dont Alida. Il prit ensuite du Bam'blue, versa quelques choppes pour les entrants et s'assit dans le fauteuil rouge qu'il affectionne beaucoup :]

Cette chaleur humaine fait du bien
"Les instants qui se répètent deviennent l'éternité." ☠
Alida
Naufragé fossile
Naufragé fossile
Messages : 2754
Inscription : sam. 21 janv. 2012 11:22
Habite la cité : Aârgoni
Localisation : A côté des champs et prairies

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Alida »

"En passant par la ..... " Alida siffle joyeusement en parcourant la petite île.

Petite halte à la "Gargote" pour voir si ce cher Pytheas a donné de ses nouvelles . Rien, dommage, peut-être une prochaine fois.

En attendant je prendrai un de ces petits bols plein de jus qui traînent sur le comptoir. Santé et prosperité à vous tous, chers Islandsais. :alcool1:
Edile d'Eolis: dès l'an 241 jusqu' à Gaïllâa an 277. ( avec des petites pauses pour laisser la place aux autres )
Edile ou Adjoint dans l'île d'Islandsis pendant plusieurs kipoannées
Adjoint et Edile à Aargoni afin d'éviter l'anarchie à cette petite cité.

La Kiponie = un Art de vivre.
Pythéas
Vieux naufragé
Vieux naufragé
Messages : 512
Inscription : dim. 25 août 2013 10:08
Localisation : Naoned
Contact :

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Pythéas »


Roulé en boule, le museau posé sur ses pattes avant et la queue rabattue sur sa truffe, Pythéas s'est endormi.
Et - à nouveau - il rêve, comme toujours, en son profond sommeil.

Le calme règne dans cette partie reculée de la forêt d'Islandsis, perdue au fin fond de la bambouseraie. C'est un enchevêtrement de racines, branches et ronces rendant tout accès fort difficile.
Et au plus profond de ce bois de feuillus, bois inconnu de la quasi totalité des Îliens, se trouve une clairière.
Le soleil qui y vient n'arrive pas à lever la brume qui s'est installée dans la nuit.
Pourtant les oiseaux ne manquent pas, de leur chant mélodieux, d'en saluer le lever, comme chaque matin.
Qui dit feuillus dit feuilles. Et qui dit feuilles voit aussitôt se former dans son esprit un tas d'icelles, aux tons chatoyants de l'automne. Et les vents froids de l'hiver les ont poussées dans un coin de la clairière en un bel amoncellement.
Quelques feuilles volètent encore, comme semblant hésiter à rejoindre leurs sœurs.


Son rêve change tout à coup.

C'est la nuit. Compère loup a quitté la Gargote des flibustiers, bien décidé à retourner dans sa tanière. Il s'aventure sur ces chemins qu'il a si souvent parcouru, tant dans sa folle jeunesse de nouveau colon qu'après son premier retour.
Haaa, sa jeunesse! Il se revoit courant dans les landes, museau au vent, suivant un papillon dans son vol hésitant, de fleur en fleur. Haut dans le ciel si bleu quelques mouettes criaillent, s'appelant pour profiter d'un hypothétique repas au retour des pêcheurs.
Leurs ailes largement déployées, blanches ou rouges pour certaines, les barques sont de retour, les paniers chargées de poisson entassés au fond de l'esquif. Quelque crustacés s'agitent, cherchant à rejoindre la mer.

Un claquement sec le fait se retourner.
Là! Il est de retour, qui le fixe de ses deux yeux composés au bout des pédoncules, agissant de ses 5 paires de pattes pour s'approcher de lui, courant de droite à gauche puis de gauche à droite.
La silhouette noire de ses appendices se tend vers lui. Le crabe agite ses pinces et les fait claquer de façon menaçante.
Pythéas cherche à s'enfuir. Il a beau agiter ses pattes frénétiquement, il reste sur place.


Un long hurlement résonne dans la nuit.

Là... Doucement.
Chuuut, du calme.


La voix douce, un peu chevrotante, semble faire son effet.
Sans vraiment s'être réveillé, Pythéas a replongé dans son sommeil.


Il fait nuit et le loup erre longuement dans la forêt.

C'était pourtant bien par là le chemin.
A droite après le bosquet de bambous fourchus, en direction de la falaise.


Le loup reste hésitant sur la direction à prendre.

Là sans doute, ce tracé qui serpente semble me revenir en mémoire.

Dans l'obscurité Pythéas s'engage sur la sente qui s'enfonce en zigzag entre les chaumes bien droits.
Le vent fait s’entrechoquer les bambous comme un long roulement de tambour.

Là, j'en suis sûr, c'est par là.

Sans hésiter, le compère a emprunté la draille qui monte vers une touffe plus épaisse.
L'odeur n'est plus la même, mais persuadé d'être sur la bonne voie, il poursuit son chemin.

Cela fait maintenant un bon moment qu'il trotte sur le sentier. Soudain, il tombe en arrêt devant ce qui reste d'une pancarte. Le texte en est à moitié effacé et le loup a du mal a en comprendre le sens.

"sǝƃɐdlɐ sǝp ǝıuéƃ ǝl"
Quelle est cette langue?
ʇuǝɯǝuıɐɹʇuǝ,p dɯɐɔ
Je n'y comprend vraiment rien!


Assis sur son arrière train, il lève le museau pour essayer de se repérer par rapport aux étoiles.
Ce ne sont plus des bambous mais de beaux arbres qui lancent leurs branches au dessus de sa tête.

Un bruit furtif lui fait tourner la tête.
Un mouvement entraperçu du coin de l'œil et il tourne la tête dans une autre direction, les oreilles pointées à l'affut du moindre bruit.
Des murmures s'élèvent tout autour de lui.


  • Je te dis que c'est lui.
  • .......................................................Impossible, cela fait si longtemps.
  • Oh toi, il faut toujours que tu doutes de tout.
    C'est lui que je te dis.
  • .......................................................Ben alors vas-y
  • Heu, c'est un loup quand même.
  • .......................................................Ha! tu vois. Toi aussi tu as un doute.
  • Attends, j'ai une idée.

RASSEMBLEMENT EN RANG PAR DEUX!
PRÊTS POUR L'EXERCICE!


Pythéas s'est redressé d'un bond.
Cette voix, ces ordres ...
Mais oui!
"Ils" ont survécu!
EN AVANT MARCHE! s'est-il écrié, tout revigoré à l'idée de retrouver ses ouailles.
Un, puis deux, puis trois, puis...
C'est tout un troupeau de boules blanches et laineuses qui défilent fièrement et au pas cadencé devant lui.
Une larme a coulé au coin de son œil.
Pas près de les retrouver ceux là :langue2: .
Pytéas rit de bon cœur en pensant aux éleveurs qui perdaient régulièrement quelques (fortes) têtes de bétail.
Et depuis son départ précipité, "ils" avaient maintenu l'entrainement.

La pancarte! Mais oui. Le loup se retourne, puis penche la tête. Ha oui, c'est vrai.
Le camp d'entrainement...

Le loup soupire.
Malgré la joie de revoir la troupe qu'il avait si soigneusement entrainé, les forces lui manquent.
Aura-t-il encore les ressources nécessaires pour reprendre en main ceux qui lui avaient fait confiance?

Réunis dans une clairière perdue au fond des bois, les moutons, ravis de retrouver leur chef, ont fait la fête.
Allongé au bord le l'éclaircie, le loup a posé son museau sur ses pattes avant.
Petit à petit ses yeux se ferment.
Par réflexe, il s'est enroulé sur lui même, sa queue venant recouvrir sa truffe.
Peu à peu, le silence se fait.
Les moutons ont ramassé et réuni toutes les feuilles et en ont recouvert leur chef, avant de s'allonger à ses côtés, sous les feuilles eux aussi.
Cette couverture bien chaude a raison de l'état de veille, et le loup s'est -à nouveau- endormi pour un nouveau rêve.


Et Pytéas rêve - encore -.

Mais ce qu'il vient de rêver là?
Rêve ou réalité?

Les bergers ne se racontent-ils pas, lors des longues veillées d'hiver, l'histoire de ces moutons qui disparaissaient après les avoir fait courir en tous sens?
Ne disent-ils pas leur désespoir à ne pouvoir retrouver ces fugitifs.
Et ne se murmure-t-il pas qu'un loup les accompagnait dans leur fuite.
Oui, il les accompagnait, ne les pourchassait pas!!!

Dans la clairière, sous les feuilles, entouré de ses compagnons de lutte, une queue s'est écartée. Deux yeux rieurs brillent dans l'obscurité.

Dans le vent qui souffle vers les enclos, un espoir s'est levé.

Rêve?
Réalité?
Le retour?

Qui sait?
Je ne râle pas.
Je m'exprime!
Recherba
Vieux naufragé
Vieux naufragé
Messages : 729
Inscription : jeu. 7 févr. 2019 10:10
Habite la cité : Islandsis

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Recherba »

Petit passage à la Gargote, elle a besoin d'être aérée :]

Félicitations au Juge Zeldris, grand vainqueur contre M. Blanc pour le poste de Juge :super:

.... et une tournée pour fêter cette belle victoire ?
Arrivée sur le Territoire en Brumea, an 407.
Edile d'Islandsis: de Prairial, an 415 à Florea, an 430. Puis de Prairial, an 442 à Florea, an 448.
D'Hélia, an 454 à Frodea 462. De Pluvea, an 467, à Prairial, an 474. D'Hélia, an 489 à ... ?
Alida
Naufragé fossile
Naufragé fossile
Messages : 2754
Inscription : sam. 21 janv. 2012 11:22
Habite la cité : Aârgoni
Localisation : A côté des champs et prairies

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Alida »

Coucou ... je passe, je passe en silence en ces lieux.
A part des bêlements de moutons c'est plutôt calme. Mais bon ... ça fait aussi du bien. ::d

Allez, je me sers un bol de ce qui se trouve dans la cruche sur le comptoir et je vous dis: " santé et prospérité à Islandsis". :modo:
et vivent les mouettes de l'île. :frime:
Edile d'Eolis: dès l'an 241 jusqu' à Gaïllâa an 277. ( avec des petites pauses pour laisser la place aux autres )
Edile ou Adjoint dans l'île d'Islandsis pendant plusieurs kipoannées
Adjoint et Edile à Aargoni afin d'éviter l'anarchie à cette petite cité.

La Kiponie = un Art de vivre.
Recherba
Vieux naufragé
Vieux naufragé
Messages : 729
Inscription : jeu. 7 févr. 2019 10:10
Habite la cité : Islandsis

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Recherba »

Oh, chic, très belle surprise cette visite Alida :)
Sers-toi copieusement, les boissons ont une bonne durée de conservation !

Je n'aime plus trop l'agencement des lieux: si l'on bougeait les meubles, la Gargote trouverait une nouvelle jeunesse ?

Peut-être aurions-nous besoin de renforts ? :ange:
Arrivée sur le Territoire en Brumea, an 407.
Edile d'Islandsis: de Prairial, an 415 à Florea, an 430. Puis de Prairial, an 442 à Florea, an 448.
D'Hélia, an 454 à Frodea 462. De Pluvea, an 467, à Prairial, an 474. D'Hélia, an 489 à ... ?
Alida
Naufragé fossile
Naufragé fossile
Messages : 2754
Inscription : sam. 21 janv. 2012 11:22
Habite la cité : Aârgoni
Localisation : A côté des champs et prairies

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Alida »

Pourquoi pas ... allez à vos idées d'agencements. :hehe:
Edile d'Eolis: dès l'an 241 jusqu' à Gaïllâa an 277. ( avec des petites pauses pour laisser la place aux autres )
Edile ou Adjoint dans l'île d'Islandsis pendant plusieurs kipoannées
Adjoint et Edile à Aargoni afin d'éviter l'anarchie à cette petite cité.

La Kiponie = un Art de vivre.
Pythéas
Vieux naufragé
Vieux naufragé
Messages : 512
Inscription : dim. 25 août 2013 10:08
Localisation : Naoned
Contact :

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Pythéas »

Il est vrai que depuis le temps...
Et qui sait quel trésor on va découvrir en déplaçant un meuble immobile depuis tant d'années.

Quelque mobilier cosy près d'une fenêtre pour les rêveurs,
une longue table au centre pour les repas de fête,
des aménagements permettant les longues discussions hivernales auprès de la cheminée,
reprise de la terrasse côté Sud, avec une pergola supportant treilles et feuilles pour l'ombrager en été, mais laissant passer le soleil l'hiver,
sans oublier un abreuvoir pour les moutons assoiffés par un long entrainement. :ange:

Par contre, ne pas toucher à la porte menant au Ched, Recherba pourrait se perdre :diable:
Bonne idée à vous deux.
Je ne râle pas.
Je m'exprime!
Recherba
Vieux naufragé
Vieux naufragé
Messages : 729
Inscription : jeu. 7 févr. 2019 10:10
Habite la cité : Islandsis

Re: La Gargote des flibustiers

Message non lu par Recherba »

Oui, cela prend déjà une belle forme !
Une ouverture aussi vers le Tribunal poussiéreux pour Zeldris ?
Être attentionné avec sa collection de maillets sous verre...
Une nouvelle fenêtre, avec de longues tiges de bois, pour inviter les amis les Mouettes ?
Et installer une boîte à idées ? Pourquoi ? Juste au cas où une étincelle surgirait :ange:

Attendons un peu d'autres avis, et nous pourrons mettre le chantier en oeuvre...

Arrivée sur le Territoire en Brumea, an 407.
Edile d'Islandsis: de Prairial, an 415 à Florea, an 430. Puis de Prairial, an 442 à Florea, an 448.
D'Hélia, an 454 à Frodea 462. De Pluvea, an 467, à Prairial, an 474. D'Hélia, an 489 à ... ?
Répondre